DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vanuatu : l'aide s'organise dans des conditions très difficiles


Vanuatu

Vanuatu : l'aide s'organise dans des conditions très difficiles

Deux jours après le passage dévastateur du cyclone Pam, les autorités du Vanuatu ne parviennent toujours pas à contacter les îles les plus reculées de cet archipel du Pacifique. L’aide en provenance de l’Australie et la Nouvelle-Zélande voisines s’organise dans des conditions difficiles.

“Il y a une rupture des communications. Nous ne pouvons pas joindre nos familles et nous ne savons pas si elles sont en sécurité ou non. En tant que chef de cette nation, tout mon cœur est avec la population”, s’est ému Baldwin Lonsdale, président du Vanuatu.

Alors que les touristes profitent de la réouverture de l’aéroport pour quitter la zone sinistrée, à Port-Villa, la capitale, l’heure est bilan. Ici au moins 6 personnes ont été tuées, plusieurs dizaines d’autres blessées. 90 % des habitations ont été détruites. 15 000 personnes ont perdu leurs logements.

Selon le président du Vanuatu, son pays est une victime du réchauffement climatique, Baldwin Lonsdale, président du Vanuatu.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

1,5 million de Brésiliens dans la rue pour réclamer la démission de la présidente