DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Barça y est presque


Sport

Le Barça y est presque

Un séisme ou un cataclysme : voilà comment, en Catalogne, serait perçue une élimination du Barça.

Les Blaugrana ont toujours atteint les quarts de finale de la Ligue des champions depuis 2008 et leur victoire 2-1 sur le terrain de Manchester City les place en favoris avant le retour au Camp Nou ce mercredi.

Lionel Messi, déjà auteur de 43 buts depuis le début de la saison, sera épaulé par Neymar et Luis Suarez.

Et comme toujours dans pareil cas, Luis Enrique ne veut pas afficher d’excès de confiance.

Luis Enrique, l’entraîneur du Barça : “Nous allons affronter l’un des favoris de la compétition, l’un des candidats au titre. Nous ne sommes qu‘à la mi-temps de ce duel et nous devons encore disputer le match retour. Il suffit de regarder leur effectif pour voir qu’ils ont les moyens de nous mettre en difficulté.”

Il faudra pour cela que les Citizens élèvent leur niveau de jeu, eux qui ont perdu autant de matches qu’ils en ont gagné en 2015.

Samedi dernier, en championnat, ils se sont d’ailleurs inclinés 1-0 sur la pelouse d’un relégable, Burnley.

Expulsé à l’aller, Gaël Clichy ne pourra pas être aligné par Manuel Pellegrini contrairement à Yaya Touré, de retour de suspension.

C’est à noter : il faut remonter à 1985 pour voir le Barça se faire sortir d’une Coupe d’Europe après s‘être imposé à l’extérieur.

Le coffre-fort turinois

Comme Manchester City, le Borussia Dortmund a perdu la première manche deux buts à un, mais les Allemands, eux, ont l’avantage de recevoir la Juventus au match retour.

Les joueurs de Jürgen Klopp, qui sont sortis de la zone rouge en Bundesliga, restent sur deux nuls sans le moindre but.

A charge pour Reus, Aubameyang ou encore Immobile de trouver la clé du coffre-fort turinois gardé par les Barzagli, Bonucci, Chiellini et autres Gigi Buffon.

Massimiliano Allegri pourrait être tenté de ressortir le schéma en 3-5-2 de son prédécesseur Antonio Conte, d’autant que son habituel maître à jouer Andrea Pirlo est blessé au mollet.

En tout cas, les joueurs de la Juve peuvent se livrer sans arrière-pensée, puisqu’ils caracolent en tête de la série A avec 14 points d’avance sur la Roma !

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Le mea culpa d'Ibrahimovic