DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tchernobyl : l'arche de confinement terminée dans un mois


Ukraine

Tchernobyl : l'arche de confinement terminée dans un mois

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le pharaonique chantier de Tchernobyl avec son arche monumentale sera terminé le mois prochain. Trois ans après son lancement.
Ensuite, cet édifice sur rails sera tiré pour recouvrir le réacteur n°4, celui qui a explosé en 1986. Cette couverture étanche de 110 mètres de haut et 165 de long doit permettre les travaux de démantèlement.
Une arche construite par les Français Bouygues et Vinci, qui n‘éliminera pas tous les risques :

“La zone d’exclusion ne va pas être décontaminée parce qu’il va toujours y avoir des stockages de déchets nucléaires ici,” rappelle Vince Novak, directeur de la sûreté nucléaire à la Banque européenne de construction et le développement (BERD).

Après la catastrophe, les Russes avaient construit à la hâte un sarcophage de béton pour contenir les radiations. Il est aujourd’hui fissuré. Le dôme doit empêcher les fuites radioactives pendant 100 ans.

“L’arche protègera le sarcophage où il y a beaucoup de déchets nucléaires toxiques, explique l’ingénieur Volodymyr Verbytskyi. Mais il ne sera pas possible de vivre ici avant 300 ans.”

Une fois l’arche posée sur le réacteur, il faudra casser l’ancien cercueil pour recueillir les matériaux contaminés. Avec des robots sans doute. Mais selon les spécialistes
cela pourrait avoir lieu dans une centaine d’années seulement.

“La construction de la structure va donc se terminer dans les temps, explique notre correspondant en Ukraine Sergio Cantone. Le plus gros problème c’est pour après. Quand il faudra dans des années déplacer les éléments radioactifs qui se trouvent dans le réacteur n°4. Pour le moment la solution technique paraît encore loin.”

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Benjamin Netanyahu a triomphé de ses adversaires et des sondages