DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : quel avenir pour son système éducatif ?


learning world

Grèce : quel avenir pour son système éducatif ?

En partenariat avec

Des coupes sombres dans l’enseignement supérieur à la réforme de l‘école primaire en passant par l’intégration des migrants au sein de la société : Learning World fait le point, depuis Athènes, sur les défis que doit relever le système éducatif grec.

De l’argent suppémentaire pour les universités ?

Les nombreuses réductions du budget des universités – jusqu‘à 80 % dans certains cas – et les maigres perspectives d’emploi ont poussé la jeunesse grecque à descendre dans la rue à plusieurs reprises.
Quelle est la situation aujourd’hui ? Pour le savoir, direction l’Université d’Athènes qui accuse un déficit de près de 5 millions d’euros.

Manifester leur mécontentement et tenter de faire entendre leur voix contre la rigueur et les projets de réforme successifs, les étudiants grecs en ont pris l’habitude bien malgré eux. Reste maintenant à voir si le nouveau gouvernement anti-austérité d’Alexis Tsipras tiendra ses promesses de campagne et débloquera les fonds nécessaires pour renflouer les universités et plus largement l’ensemble du système éducatif.

L‘école à l’heure des réformes

La Grèce a commencé à reformer son système éducatif afin de le rendre plus convivial et donc plus propice aux apprentissages. Alors, en quoi les nouvelles technologies et les activités extra-scolaires peuvent-elles y contribuer ? Et comment les enseignants s’en sortent-ils avec des moyens très limités ?

Selon les résultats des tests PISA qui mesurent les acquis des élèves à travers le monde, le niveau des jeunes grecs se situait, en 2012, en dessous de la moyenne en lecture, en mathématique et en science. Pour ne pas rester sur la touche, une école élémentaire de Moschato dans la banlieue d’Athènes a décidé d’introduire, avec les moyens du bord, des cours d’informatique, de langues et de théâtre. Malgré un emploi du temps alourdi, les élèves semblent apprécier. Les parents sont tout aussi demandeurs. Pas question que l‘éducation de leurs enfants fasse les frais des mesures d’austérité.

Quand éducation rime avec intégration

L’afflux de migrants a récemment contraint la Grèce à repenser son système éducatif. Pour réussir l’intégration des nouveaux arrivants, le pays mise notamment sur le potentiel de l’enseignement interculturel.

Malgré la crise économique, la Grèce continue d’attirer de nombreux migrants en provenance des Balkans et plus récemment, de Syrie et d’Irak. Or, la classe politique peine à parler d’une même voix sur les questions d’immigration et d’asile. Heureusement, certains établissements scolaires ouvrent spontanément leurs portes aux migrants au nom de la diversité et leur proposent un programme spécifique destiné à les aider à trouver leurs marques dans leur pays d’accueil. Une main tendue parfois mal vue par une frange de la société grecque et certains hommes politiques. Peu importe, les enseignants de ces écoles n’en démordent pas : la différence est une force !

Le choix de la rédaction

Prochain article

learning world

Vers un enseignement multisensoriel ?