DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pourquoi la CPI cible-t-elle surtout les dossiers africains ?

Vous lisez:

Pourquoi la CPI cible-t-elle surtout les dossiers africains ?

Taille du texte Aa Aa

“Pourquoi la Cour Pénale Internationale se concentre seulement sur les dossiers africains ? Qu’en est-il des crimes commis par exemple en Syrie ou en Palestine ?”, interroge Joseph de Kinshasa (Republique Démocratique du Congo).

La réponse de Fadi El Abdallah, porte-parole de la Cour pénale internationale.
“Ce sont les États africains qui ont demandé à la Cour pénale internationale d’enquêter sur les crimes qui auraient été commis sur leur territoire. Ça, c’est l‘écrasante majorité des enquêtes que la CPI a ouverte
L’autre mode de saisine, c’est à travers le Conseil de sécurité (de l’ONU). Et la Cour a également été saisie de cette façon concernant des États africains.
La CPI elle-même a une compétence au niveau des États qui ont ratifié le statut de Rome et sur cette base-là, la CPI conduit également ce que l’on appelle des examens préliminaires dans plusieurs autres pays que ce soit la Palestine, la Géorgie, le Honduras, la Colombie et j’en passe.
À propos de la Syrie. La Syrie n’est pas un État qui a ratifié le statut de Rome. Son gouvernement n’a pas reconnu la compétence de la CPI et le Conseil de sécurité (de l’ONU) n’a pas demandé à la CPI d’enquête et n’a pas demandé au gouvernement syrien de coopérer avec la CPI.
À propos de la Palestine, la question est différente parce que le gouvernement palestinien a accepté que la CPI exerce sa compétence sur le territoire palestinien et a également ratifié le statut de Rome. Le procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda a donc ouvert un examen préliminaire, qui est une sorte d’analyse préliminaire qui permettra de déterminer s’il y a une base raisonnable pour ouvrir une enquête ou non”.