DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Élections départementales en France


France

Élections départementales en France

C’est un scrutin test pour connaître l‘état des forces en présence, à plus de la moitié du mandat de François Hollande et dans l’optique du prochain scrutin présidentiel de 2017.

Les bureaux de vote ont ouvert ce matin pour le premier tour sauf à Paris et à Lyon, villes régies par un statut particulier.

A 17h, 42,98% des électeurs avaient voté selon le ministère de l’Intérieur soit bien plus qu’en 2011 où le taux était de 36,38%.

Autres données attendues, un score élevé pour le Front National de Marine Le Pen qui compte sur cette élection pour poursuivre sa marche en avant après les européennes et les municipales en 2014.

De nouveau à la tête de l’UMP, l’ancien chef de l‘État, Nicolas Sarkozy espère capitaliser sur une vague bleue pour surfer ensuite sur les régionales de fin d’année avant le cap présidentiel de 2017.

Grise mine en revanche pour le pouvoir socialiste. François Hollande et Manuel Valls ont largement anticipé un gros reflux avec la perte de dizaines de départements.

De quoi peut être rebattre les cartes ? Réponse à partir de ce soir et surtout après le second tour du 29 mars.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Obama tance de nouveau Netanyahu