DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hommages après le décès à Singapour de Lee Kuan Yew, "géant de l'histoire"

“Figure légendaire en Asie”, “géant de l’histoire”, les hommages et messages de condoléances affluaient ce lundi du monde entier après le décès de

Vous lisez:

Hommages après le décès à Singapour de Lee Kuan Yew, "géant de l'histoire"

Taille du texte Aa Aa

“Figure légendaire en Asie”, “géant de l’histoire”, les hommages et messages de condoléances affluaient ce lundi du monde entier après le décès de Lee Kuan Yew à Singapour. Il avait 91 ans. Lee Kuan Yew était le principal artisan de la transformation de l‘état insulaire de Singapour en une des économies les plus florissantes d’Asie. Un archipel situé entre la Malaisie et l’Indonésie qu’il a dirigée d’une main de fer.

Lew Kuan Yew, qui a été le premier chef du gouvernement de Singapour, était d’origine chinoise.

Par la voix du porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, la Chine a salué “un homme d‘État influent unique, (…) un stratège ayant à la fois des valeurs orientales et une vision internationale, (…)un bâtisseur des relations entre la Chine et Singapour. Il s‘était engagé depuis longtemps en faveur de la promotion d’une coopération mutuelle bénéfique aux deux pays”.

Lee Kuan Yew a été à la tête de la cité-État pendant plus de 30 ans, entre 1959 et 1990.
L’actuel Premier ministre, Lee Hsien Loong, n’est autre que son fils. Il a décrété sept jours de deuil national.

Des résidents faisaient la queue pour laisser des messages de condoléances. “Je suis très triste qu’il n’ait pas pu rester en vie jusqu’au 9 août pour voir les 50 ans de Singapour. Je me sens triste pour lui”, déclarait une habitante, Doreen Tan.

Lee Kuan Yew était également critiqué, dans son pays et à l‘étranger pour l’absence de libertés publiques. La presse, les manifestations et l’opposition politique y sont strictement contrôlées.