DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mario Draghi, optimiste sur la croissance européenne


économie

Mario Draghi, optimiste sur la croissance européenne

Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, s’est exprimé cet après-midi devant le Parlement européen.

Pour lui, cette amélioration des perspectives n’est pas étrangère aux rachats d’actifs sur les marchés lancés il y a deux semaines par la BCE. Selon lui, il faudra attendre fin 2015 pour voir la trajectoire de l’inflation s’inverser.

“Le rythme des achats réalisé jusqu‘à présent devrait permettre d’atteindre un montant total de soixante milliards d’euros sur l’ensemble du mois de mars. À ce moment, nous ne voyons aucun signe sur le fait qu’il n’y aura pas suffisamment d’obligations à acheter” a-t-il rassuré.

Une députée portugaise l’a interpelé, dénonçant l’attitude de la BCE, qui exige d’Athènes qu’elle accepte les conditions de ses créditeurs avant de reprendre son soutien aux banques grecques à des conditions plus souples.

“Est-ce que nous faisons chanter la Grèce ? Et bien, c’est un peu exagéré quand on voit l’exposition que l’on a avec la Grèce. La BCE a prêté 104 milliards d’euros à la Grèce. Cela équivaut à 65 % du PIB grec. C’est le niveau d’exposition le plus élevé en Europe. De quelle sorte de chantage s’agit-il ? A vous de juger” lui a-t-il répondu.

Le programme d’aide d’urgence de la BCE est le seul robinet à oxygène pour les banques grecques, confrontées à des retraits massifs depuis janvier. La semaine dernière, en une seule journée, entre 300 et 400 millions d’euros auraient été retirés. Le risque de faillite n’est pas exclu.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Le fleuron italien Pirelli passe sous contrôle chinois