DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Podemos ne crée pas la surprise aux régionales en Andalousie


Espagne

Podemos ne crée pas la surprise aux régionales en Andalousie

Les élections régionales en Andalousie avaient valeur de test pour Podemos à moins d’un an des législatives.
Le parti anti-libéral, qui croyait en une victoire, peine toutefois à rivaliser avec les socialistes, qui s’imposent dans leur bastion.
Leur candidate, Susana Diaz remporte plus de 35% des suffrages.
Podemos se contente de la 3ème place derrière la droite du chef du gouvernement Mariano Rajoy. Le Parti Populaire obtient plus de 26% des voix.

“Nous sommes les acteurs de ce changement, nous sommes les acteurs de nouvelles alternatives politiques, de nouvelles initiatives pour répondre aux urgences de la majorité de la population dans notre pays, qui sont abondantes. La scène politique en Andalousie et en Espagne a déjà changé”, a affirmé Teresa Rodríguez, candidate de Podemos en Andalousie.

Avec près de 15% des suffrages et 15 députés, Podemos s’est félicité d’avoir fragilisé le bipartisme. Conservateurs et socialistes se partageaient 80% des voix en Andalousie en 2012 contre 60% à l’issue de ce scrutin.

“Les socialistes conservent le pouvoir mais les régionales en Andalousie ont ouvert une nouvelle étape avec un Parlement andalou où siègent désormais cinq groupes politiques. Le Parti Populaire est le grand perdant de ce scrutin”, commente notre envoyé spécial à Séville Paco Fuentes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Violations du cessez-le-feu en Ukraine : au moins 7 blessés vers l'aéroport de Donetsk