DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : les emprunteurs en devises étrangères pris au piège

Vous lisez:

Russie : les emprunteurs en devises étrangères pris au piège

Taille du texte Aa Aa

La devise russe remonte sensiblement aujourd’hui sur le marché des changes, autour de 59 roubles pour un dollar, mais elle a perdu la moitié de sa valeur depuis l’annexion de la Crimée il y a un an.

L’une des conséquences, c’est l’impossibilité de remboursement pour les particuliers qui ont contracté des prêts immobiliers en devises étrangères. Ils se retrouvent aujourd’hui pris au piège. Certains ont tenté d’attirer l’attention sur cette situation en manifestant hier sur la place rouge à Moscou. Une cinquantaine d’entre eux aurait été arrêtée.

“Donc ils vont nous jeter à la rue et où allons-nous vivre, dans une tente ? Il n’y a pas d’autre endroit où vivre, pas de proches, il n’y a pas d’issue” se désole une vieille femme qui soutient les militants.

Ces emprunteurs endettés ont peu d’espoir d’obtenir de l’aide des autorités, c’est pourquoi certains se tournent même vers l‘église, et prient dans l’espoir de trouver une solution.

“Nous sommes prêts à continuer à payer correctement comme nous l’avons fait, mais nous voulons payer un prix juste, parce que dans cette situation nous ne serons pas capables de payer cette somme. Et je ne sais pas qui va en bénéficier – peut-être les banques – si mes enfants finissent à la rue” s’attriste un père de famille.

La Banque centrale russe a annoncé qu’elle allait débloquer 4,5 millions de roubles pour ceux qui doivent rembourser des prêts en devises étrangères. Mais seulement 2 000 personnes sont éligibles pour cette aide.

Au total, ils seraient 20 000 à avoir contracté ce type de prêts.