DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kate Tempest : ovni artistique


le mag

Kate Tempest : ovni artistique

En partenariat avec

Kate Tempest est une sorte d’Ovni artistique qui semble se moquer des frontières. Elle est à la fois rappeur, poétesse et dramaturge… La jeune chanteuse britannique est actuellement en tournée aux Etats-Unis pour promouvoir son premier album « Everybody Down » qui a été nommé aux Prix Mercury 2014

Kate Tempest : « C’est tellement enthousiasmant d‘être ici, j’ai une véritable dette culturelle envers l’Amérique même si la façon dont j’ai exploré le hip-hop était très londonienne. Mais c’est vraiment bien d‘être là et de constater ce qui se passe avec mes mots et mes rimes ici, ils sont différents en fonction des Etats. »

Agée aujourd’hui de 29 ans elle a commencé ados en mesurant ses mots avec d’autres lors de batailles freestyle. Ces deux dernières années ce sont ses pièces et ses poésies qui l’ont faite émerger avec des prix comme le Ted Hugues Award.

Kate Tempest : « Le voyage vers le hip hop et le rap, vers la musique d’un côté et la poésie de l’autre… tout ceci s’est fait naturellement et aussi un peu accidentellement. Si j’avais fait cela de façon planifiée je pense que cela aurait été la pire des idées. Si je m‘étais dit ‘bon je vais faire un peu de rap et puis ensuite un peu de slam’ cela n’aurait pas eu de sens. J’ai simplement suivi mes envies et mes tripes. »

Kate Tempest a signé avec Big Dada Recordings un label britannique indépendant pour un second album qu’elle est en train d‘écrire.

Kate Tempest : « On des zones différentes dans le cerveau. Il y a l‘écriture et la création et le fait d‘être en tournée. L‘écriture et la création peuvent être très privées et là ici c’est très public. C’est intéressant parcque les deux choses se passent en même temps. Et je fais cette petite danse entre les deux dans mon cerveau. »

La virée américaine de Kate Tempest prendra fin en avril, elle commencera alors une tournée en Europe.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Berlin : exposition très "Zéro" au Martin Gropius Bau