DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sepp Blatter dans l'oeil du viseur

Le Congrès de l’UEFA organisé à Vienne a servi de tribune aux candidats à la présidence de la FIFA. Sepp Blatter, en poste depuis 1998 et qui brigue

Vous lisez:

Sepp Blatter dans l'oeil du viseur

Taille du texte Aa Aa

Le Congrès de l’UEFA organisé à Vienne a servi de tribune aux candidats à la présidence de la FIFA.

Sepp Blatter, en poste depuis 1998 et qui brigue un cinquième mandat, a été la cible presque unique des flèches décochées par ses trois adversaires.

Le plus virulent d’entre eux a été le président de la Fédération néerlandaise, Michael van Praag, qui s’alarme de l’image négative donnée par la FIFA.

Michael van Praag : “Le bel héritage du football international a été constamment terni par les accusations de corruption, de népotisme et d’argent dilapidé. Un véritable changement est impossible tant que la même personne sera aux commandes de l’organisation. Ce dirigeant a l’entière responsabilité de l‘état dans lequel se trouve aujourd’hui la FIFA.”

Le Prince Ali de Jordanie insiste sur le manque à gagner causé selon lui par Sepp Blatter quand l’ancien capitaine du Portugal, Luis Figo, plaide pour davantage de démocratie.

Luis Figo : “La FIFA ne devrait pas uniquement dépendre de son président. Ce n’est pas sain, quelle que soit l’entreprise ou l’organisation. Que nous manque-t-il ? Ce qui manque à la FIFA, c’est vous. Chaque président de chaque association à travers le monde l’aurait remarqué. Vous devez être davantage présents dans la vie de la FIFA”.

Le Prince Ali de Jordanie : “Imaginez une FIFA régénérée avec une réputation restaurée, le tout couplé à l’amour du football. Le seul résultat possible serait une croissance exponentielle des revenus commerciaux, dépassant largement ce que nous connaissons maintenant.”

Sepp Blatter, qui vient de fêter ses 79 ans, n’a pas voulu répliquer, bien conscient que ce n’est pas au sein des Fédérations européennes qu’il compte le plus de soutiens.

Il mise sur les représentants des autres continents pour remporter le scrutin du 29 mai prochain.