DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rebondissement dans l'enquête sur le crash de l'A320 : stupeur et conséquences


France

Rebondissement dans l'enquête sur le crash de l'A320 : stupeur et conséquences

La responsabilité du copilote dans le crash de l’A320 dans les Alpes françaises a provoqué la stupeur en Europe.
Plusieurs compagnies aériennes ont pris les dispositions nécessaires (il y aura toujours deux personnes dans le cockpit) pour que le scénario rapporté par le procureur de Marseille ne se répète pas :

L’interprétation la plus plausible, la plus vraisemblable pour nous est que le copilote par une abstention volontaire, a refusé d’ouvrir la porte de la cabine de pilotage au commandant de bord, et a actionné le bouton commandant la perte d’altitude,“ a expliqué Brice Robin lors de son point presse à l’aéroport de Marignane.

Il a donc délibérément fracassé l’appareil contre la montagne. Toujours selon le procureur, les passagers “ne se sont rendu compte du crash qu’au tout dernier moment” et sont morts sur le coup.

L’enregistrement récupéré dans la première boîte noire dure 30 minutes au total. Il laisse entendre l’alerte signalant la proximité du sol et les cris des passagers dans les dernières secondes.

Depuis mercredi, avec l’aide de médecins légistes, des équipes de secours se relaient pour récupérer les restes des 150 victimes. Une tâche qui va prendre du temps, au moins 15 jours. Les analyses ADN permettront l’identification.

Les enquêteurs recherchent aussi toujours la seconde boîte noire, qui contient les paramètres techniques du vol Barcelone-Düsseldorf de la Germanwings.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attentat contre le Bardo : la Tunisie publie une vidéo des forces spéciales