DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Yémen théâtre d'un bras de fer entre l'Iran et ses rivaux sunnites

L’Iran condamne fermement les raids aériens de l’Arabie Saoudite et des ses alliés sunnites contre les rebelles chiites au Yémen. Une ‘‘agression

Vous lisez:

Le Yémen théâtre d'un bras de fer entre l'Iran et ses rivaux sunnites

Taille du texte Aa Aa

L’Iran condamne fermement les raids aériens de l’Arabie Saoudite et des ses alliés sunnites contre les rebelles chiites au Yémen. Une ‘‘agression militaire’‘ pour le président Hassan Rohani, qui met en garde contre une propagation du conflit, alors que les chefs religieux dénoncent, eux, une interférence dans les affaires internes du pays. Téhéran, par la voie de son chef de la diplomatie, lance un appel au dialogue et à la réconciliation nationale.

Point of view

L'Iran est en train d'essayer de dominer la région. Peut-on tolérer cela ?

Un appel relayé par le ministre russe des Affaires étrangères. En visite au Guatemala, Sergueï Lavrov n’a pas hésité à faire un parallèle entre le Yémen et l’Ukraine. “Bien sûr, nous n’avons jamais souhaité ce qui est arrivé en Ukraine, ni ce qui est arrive en ce moment au Yémen. Dans les deux cas, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’arriver à une réconciliation nationale.’‘

Autre réaction, celle de la Turquie. Le président Recep Tayyip Erdoga accuse le régime de Téhéran de soutenir militairement la rébellion chiite au Yémen : “ L’Iran devrait changer sa position et se retirer du Yémen. Il devrait aussi retirer ses troupes de Syrie et d’Irak et respecter l’intégrité territoriale. L’Iran est en train d’essayer de dominer la région. Peut-on tolérer cela ? Cela trouble de nombreux pays, dont la Turquie, l’Arabie Saoudite et les États du Golfe.’‘

Sur le terrain, l’opération ‘‘Tempête décisive’‘ menée par la coalition sunnite se poursuivait ce vendredi au Yémen. Les frappes ont visé des positions des rebelles houthis à Sanaa, la capitale, et dans le nord du pays. Un site militaire de stockage de missiles a notamment été pris pour cible.