DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Élections générales au Nigeria : l'attente fébrile des résultats


Nigéria

Élections générales au Nigeria : l'attente fébrile des résultats

Le Nigeria est dans l’attente des résultats définitifs des élections présidentielles et législatives organisées ce week-end.

Les premiers chiffres partiels indiquent que les deux principaux candidats à la présidence sont au coude-à-coude. D’un côté, il y a le chef de l’Etat sortant Goodluck Jonathan, et de l’autre, Muhammadu Buhari, principal candidat de l’opposition.

En dépit des combats entre l’armée nigériane et les islamistes de Boko Haram dans le nord-est du pays, ces élections se sont globalement bien déroulées, d’après les différents observateurs déployés pour l’occasion.

“Le processus électoral a été marqué par une certaine désorganisation; les opérations ont parfois dû être prolongées, reconnaît Hannah Roberts, responsable adjointe de la mission d’observation de l’Union européenne. Mais d’après nous, il n’y a pas de preuve de manipulations systématiques du processus”.

> Voir la déclaration complète de la mission d’observation de l’UE (version anglaise).

En tout cas, les résultats sont attendus avec un certaine fébrilité dans ce pays, le plus peuplé d’Afrique. En témoignent les manifestations organisées depuis ce dimanche par l’opposition dans la ville de Port-Harcourt.

Lors des dernières élections, en 2011, des violences avaient opposé des partisans des deux principaux candidats. Des violences qui avaient fait près d’un millier de morts.

Pour aller plus loin :
> Le Nigeria et le spectre des violences politiques par Euronews.
> les leçons des élections de 2011} par l’ONG Crisis Group (version anglaise).

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak : poursuite des combats à Tikrit, visite de Ban Ki-moon à Bagdad