DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gett , le procès de Viviane Amsalem, un manifeste politique sous forme d’œuvre d'art

Vous lisez:

Gett , le procès de Viviane Amsalem, un manifeste politique sous forme d’œuvre d'art

Taille du texte Aa Aa

Deux réalisateurs israéliens, la fratrie, Ronit et Shlomi Elkabetz, décrivent d’une manière simple et intelligente la condition difficile des femmes

Deux réalisateurs israéliens, la fratrie, Ronit et Shlomi Elkabetz, décrivent d’une manière simple et intelligente la condition difficile des femmes en Israël. Le film « Gett , le procès de Viviane Amsalem” est un manifeste politique sous forme d’œuvre d’art.

En Israël, les femmes ne peuvent divorcer sans le consentement de leur mari et l’accord des rabbins. Après trois ans de séparation et le refus du mari de lui accorder sa liberté, Viviane Amsalem se tourne vers le tribunal rabbinique.

Toute l’action du film se déroule dans une salle de tribunal, un huis-clos étouffant. Les réalisateurs montrent le point de vue de chaque personnage.

La bataille juridique de la protagoniste va durer cinq ans. Le procès est absurde.

En plus de réaliser le film, l’actrice israélienne d’origine marocaine, Ronit Elkabetz incarne également le rôle de Viviane, une femme difficile à oublier.