DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kenya : les médias appellent à l'unité et à redoubler de vigilance


Kenya

Kenya : les médias appellent à l'unité et à redoubler de vigilance

Les quotidiens du pays titrent tous sur l’attaque meurtrière à l’université de Garissa et ils estiment que le Kenya ne doit pas laisser ses communautés religieuses être divisées par les shebab. Le ministre kenyan de l’Intérieur a affirmé que “le pays ne se laissera pas intimider et que le Kenya poursuivra son intervention en Somalie malgré les menaces shebab”.

Mais le sentiment qui prédomine, c’est l’incompréhension à l’image de cet homme :

“C’est triste. Je ne comprends vraiment pas pourquoi les shebab nous visent. Nous sommes leurs voisins. Nous devrions nous aider les uns les autres. Au lieu de cela, ils sont en train de nous détruire, d’apporter la guerre et de renvoyer notre pays en arrière”.

Comme la presse, cet homme n’est pas tendre avec les autorités en rappelant une nouvelle fois que les alertes des services de renseignements ont été ignorées par la police malgré les menaces multiples. Il appelle au sursaut”.

Cette attaque qui est intervenue en pleine semaine sainte chrétienne est la plus meurtrière sur le sol kényan depuis celle perpétrée par Al-Qaïda contre l’ambassade américaine en 1998. Et les craintes de nouvelles actions pendant les fêtes de Pâques ce week-end sont très élevées.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grande-Bretagne : statu quo après le grand débat télévisé