DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nucléaire iranien : "Les ultraconservateurs ne pourront pas empêcher l'accord final"


Iran

Nucléaire iranien : "Les ultraconservateurs ne pourront pas empêcher l'accord final"

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Nima Ghadakpour, Euronews :

Un jour après l’accord historique entre l’Iran et les 5+1, nous partons à Téhéran pour parler de ce sujet avec Sadegh Zibakalam, Professeur de Sciences politiques à l’Université de Téhéran.

Muhammad Javad Zarif a dit que cet accord est un accord gagnant-gagnant, les ultras Iraniens disent que l’Iran a beaucoup perdu. Pour vous, quel est le fruit de cet accord pour l’Iran ?

Sadegh Zibakalam, Téhéran :

Selon moi la partie la plus importante de cet accord c’est que l’Iran peux continuer ses activités nucléaires mais aussi que l’Iran a pu gagner la confiance des Européens et des Américains au sujet du nucléaire. En même temps je pense que le peuple iranien, la façon dont il a soutenu cet accord ne laisse pas la possibilité aux ultras de s’opposer ou d’empêcher un accord final au mois de Juin.

Euronews :

Les dernières dépêches disent que le cabinet d’Israël considère cet accord comme une menace pour la sécurite d’Israël, pourtant Barack Obama, jeudi soir, parlait d’un accord pour assurer la paix mondiale. Quel sera l’impact de cette différence entre deux alliés sur l’accord final du mois de juin ?

Sadegh Zibakalam, Téhéran :

Beaucoup de pays de notre région apprécient et profitent de l’hostilité entre l’Iran et les Etats-Unis. Les Israéliens d’abord, surtout les ultras comme Monsieur Netanyahou, les Saoudiens aussi. Je crois que Netanyahou a raison d‘être inquiet, les Saoudiens aussi ont raison d‘être inquiets de cet accord, parce qu’ ils ne peuvent plus utiliser ce programme nucléaire iranien à leur profit et pour leurs intérêts régionaux.

Euronews :

Hier soir Téhéran a passé une nuit historique et inoubliable. Il y avait beaucoup de monde dans la rue mais aussi aujourd’hui, beaucoup de gens sont allés voir Muhammad Javad Zarif a l’aéroport. Etes-vous optimiste sur un accord final ?

Sadegh Zibakalam, Téhéran :

Je ne crois pas que les ultras comme ceux qui soutiennent Ahmadinejad ou les partis politiques ultra conservateurs puissent empêcher le progrès des négociations et un accord final. Les Iraniens aui ont voté pour Hassan Rohani, soutiennent cet accord et ils l’ont bien montrés.

Pour cela à mon avis l’avenir appartient aux Iraniens modérés. L’ avenir en Iran appartient à ceux qui veulent réconcilier et avoir des relations correctes et respectueuses avec les Etats-Unis.

Cette interview s’achève sur ces paroles. Merci Sadegh Zibakalam.

Merci à vous aussi.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'accord sur le nucléaire iranien menace l'existence d'Israël selon Netanyahu