DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen : l'opération saoudienne a ralenti les rebelles chiites, mais Al Qaïda en profite


Yémen

Yémen : l'opération saoudienne a ralenti les rebelles chiites, mais Al Qaïda en profite

Au neuvième jour de l’offensive arabe menée par Ryad, de nombreux partisans de l’ex-président Saleh, allié des insurgés chiites Houthis ont manifesté pour dénoncer l’intervention de l’Arabie Saoudite. D’après l’ONU, les combats ont fait plus 500 morts.

“Nous sommes descendus dans les rues pour condamner et rejeter cette agression flagrante qui est sans justification contre le peuple yéménite”, explique cet homme.

La situation chaotique entre sunnites et chiites a permis à Aqpa, Al Qaïda dans la péninsule arabique, de procéder à une démonstration de force. La branche la plus dangereuse du réseau islamiste a réussi à s’emparer facilement du port de Moukalla, le quartier général de l’armée.

Parallèlement, les soutiens du président en exil Hadi ont reçu des armes saoudiennes et ont repris du terrain sur les rebelles Houthis et leurs alliés dans une partie d’Aden, le grand port stratégique du sud.

Cette énième aggravation de la crise au Yémen a conduit à une nouvelle évacuation de diplomates et de ressortissants en particulier des Russes, des Pakistanais, des Turcs et des Chinois face au danger pour les civils.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nucléaire iranien : "Les ultraconservateurs ne pourront pas empêcher l'accord final"