DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après la prise de Malam Fatori, "la capacité de nuisance de Boko Haram réduite au maximum"


Nigéria

Après la prise de Malam Fatori, "la capacité de nuisance de Boko Haram réduite au maximum"

C’est ce qu’ont déclaré les chefs d‘État majors des armées du Niger et du Tchad lors d’une conférence de presse suivie par l’envoyé spécial d’Euronews sur place, Luis Carballo.

Les deux pays ont coordonné leurs actions contre le groupe islamiste tout en déplorant que le Nigeria pourtant parti prenante n’est pas participé sur cet objectif précis. Boko Haram avait fait de Malam Fatori son plus grand fief au nord du Nigeria, il s’en servait de base pour lancer ses attaques meurtrières.

“Il y a une coordination à faire avec le Nigeria parce que la force conjointe tchado-nigérienne n’a pas vocation à gérer les localités conquises. Il s’agit maintenant au partenaire nigérian aussi bien du côté militaire que civil de prendre possession de ces localités pour les gérer”, Général Seyni Garba, Chef d’Etat-Major du Niger.

“Les grandes villes occupées par Boko Haram sont entre les mains des forces armées régulières du Niger, du Nigeria et du Tchad. La capacité de nuisance de Boko Haram est réduite. Je ne dirai pas à néant, mais réduite au maximum”, Général Brahim Seid Mahamat, Chef d‘État-Major du Tchad.

Mais la lutte continue. La “deuxième phase de l’opération” va consister “à faire du ratissage et à débusquer” les insurgés islamistes notamment dans les îles du lac Tchad et dans la forêt de Sambisa où certains d’entres eux “peuvent se cacher”, selon l’armée tchadienne.

Our correspondent Luis Carballo has been living alongside the Chadian military to see first hand what remains of Malam...

Posted by euronews on Tuesday, 7 April 2015

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak : Tikrit libérée mais dévastée par les pillages et les incendies