DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kenya : la joie des retrouvailles pour les rescapés de Garissa


Kenya

Kenya : la joie des retrouvailles pour les rescapés de Garissa

Mohamed Mohamud, est l’homme le plus recherché du Kenya. Sa tête est mise à prix 200 000 euros. Il est présenté comme le cerveau de l’attaque sanglante de Garissa où 148 personnes, des étudiants pour la plupart, ont été massacrés jeudi. C’est un ancien professeur d’une école coranique.

Depuis samedi, des centaines de rescapés affluent au grand stade de Nairobi, la capitale. Six bus les ont déposés ce samedi. Le soulagement, la liesse des retrouvailles se mêlent à l’angoisse et à la douleur pour ceux qui ne sont pas revenus, qu’ils aient été tués ou blessés.

“Je suis reconnaissant et j’aurais aimé que mes amis soient ici, qu’ils partagent ce moment avec moi, avec leurs parents” témoigne une jeune femme.

“J’ai perdu beaucoup de mes amis, se désole une autre femme. Les événements, ce que nous avons subi, c’est encore présent dans nos esprits, donc on ne peut pas oublier. J’ai du mal à revenir.”

Ce dimanche de Pâques est bien amer dans ce pays chrétien à 80 %. Le Kenya a ainsi entamé un deuil national de trois jours, décrété par le président Uhuru Kenyatta. Celui-ci est très critiqué depuis le massacre, dépeint comme incapable d’enrayer un cycle d’attaques des islamistes Shebab qui a fait plus de 400 morts en presque deux ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'accélérateur de particules du Cern reprend du service