DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : 2 000 réfugiés palestiniens du camp de Yarmouk évacués (OLP)

“Halte aux violences contre les réfugiés palestiniens du camp de Yarmouk en Syrie”... Quelques dizaines de Gazaouis se sont rassemblés ce lundi

Vous lisez:

Syrie : 2 000 réfugiés palestiniens du camp de Yarmouk évacués (OLP)

Taille du texte Aa Aa

“Halte aux violences contre les réfugiés palestiniens du camp de Yarmouk en Syrie”… Quelques dizaines de Gazaouis se sont rassemblés ce lundi devant le QG de l’ONU dans le territoire palestinien en signe de solidarité avec ces victimes d’une guerre “qui n’est pas la leur” comme l’a dit le président Mahmoud Abbas depuis Ramallah.

Depuis mercredi dernier, les combattants du groupe Etat islamique ont mis la main sur une grande partie du camp de Yarmouk, situé à 7 km seulement du centre de Damas. Les jihadistes n’ont jamais été aussi près de la capitale.

Devant l’assaut de Daesh sur le camp, quelques 2 000 réfugiés palestiniens auraient été évacués selon un responsable de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine) à Damas. Ils seraient désormais abrités dans une autre localité, non loin, sous le contrôle de l’armée syrienne.

Dans cette bataille, les combattants de l’Etat islamique se sont alliés aux jihadistes du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al Qaida.

L’ONU avoue, quant à elle, son impuissance face à ce drame humanitaire, par la voix de Chris Gunness, porte-parole de l’UNRWA, l’agence en charge des réfugiés palestiniens.

Nous n’avons pas pu envoyer de la nourriture ou quelque convoi que ce soit dans le camp depuis que les combats ont repris“, a-t-il confié. “Et bien sûr cela veut dire qu’il n’y a ni nourriture, ni eau et très peu de médicaments. La situation dans le camp est plus qu’inhumaine.”

Les combats qui durent depuis mercredi ont causé la mort d’une trentaine de personnes et fait de très nombreux dégâts dans ce camp qui comptait encore 18 000 habitants il y a une semaine.