DERNIERE MINUTE

Au Kenya, à Garissa, l’armée patrouille encore dans les locaux du campus universitaire où 148 personnes ont été massacrées par les islamistes shebab le 2 avril dernier. Les familles et les proches des jeunes étudiants se sont recueillis et attendent encore pour certains d’avoir des informations concernant le sort de leurs êtres chers.

Plus de No Comment