DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : l'Etat a du mal à payer les entreprises qui travaillent pour lui

Vous lisez:

Grèce : l'Etat a du mal à payer les entreprises qui travaillent pour lui

Taille du texte Aa Aa

La baisse des revenus, le versement des tranches du plan d’aide qui s’est arrêté en aout 2014 : l‘économie grecque est proche de l’asphyxie.
Le gouvernement grec racle les fonds de tiroirs, mais il assure comme l’a fait au micro d’Euronews Dimitris Mardas, le directeur de l’agence comptable de l’Etat grec, qu’il honorera ses obligations.

“Nous sommes prêt depuis un moment, explique-t-il. L’argent pour le FMI a été mis de côté et de même celui concernant le paiement des intérêts. Nous n’avons pas le moindre problème pour payer les salaires, les pensions de retraites et les allocations sociales”.

“Le gouvernement grec rassure les prêteurs qu’il n’y a pas aucune raison de s’inquiéter. En même temps, explique Symela Touchtidou, la correspondante permanente d’Euronews à Athènes, des milliers de salariés sont pris à la gorge car leurs salaires dépendent des paiements de l’Etat”.

Ne pas rembourser le FMI est considéré comme un incident de crédit, avec de graves conséquences. Mais ne pas payer ses fournisseurs ne l’est pas.
En Grèce, 5.000 entreprises de construction travaillant pour le secteur public n’ont pas été payées depuis trois mois.

“Il y a un risque que nous ne puissions pas payer les indemnités de Pâques à nos employés. C’est une période d’obligations cumulées, explique Dimitris Constantinidis, de l’Association des entreprises contractantes. Nous devons payer la TVA, les impôts et les cotisations sociales”.

Le ministère grec de l’Economie et des infrastructures a envoyé à la Banque de Grèce un ordre de paiement de 260 millions d’euros en faveur de plusieurs entreprises, mais cet argent est gelé. La Banque de Grèce obéissant en premier à l’Agence comptable de l’Etat qui établit les priorités de paiement.