DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La croisée des vents, un voyage visuel unique et poignant


cinema

La croisée des vents, un voyage visuel unique et poignant

En partenariat avec

Une histoire de coeur qui a mis trois ans et demi à se faire. “In the crosswind”, “La croisée des vents” est un beau film qui coïncide avec l’annexion de la Crimée par la Russie.

Un requiem en noir et blanc sur les populations baltes déportées en Sibérie par Staline. Le film nous emmene aussi dans un voyage visuel unique et poignant.
Pour son premier long métrage, l’Estonien Martti Helde a fait un choix cinématographique audacieux, il a choisi de tourner la plupart de son film en utilisant la technique du “tableau vivant”, où les acteurs restent figés tandis que la caméra tourne autour d’eux.

Le point de départ du film, ce sont des lettres bien réelles écrites par une Estonienne déportée à son mari, elles constituent la narration du film. Le réalisateur explique son choix stylistique par une phrase tirée d’une des lettres : “Je me sens comme si le temps s‘était arrêté ici en Sibérie.”

Il n’y a pas de dialogue, mais une bande-son très travaillée composée de musique dramatique, de bruits de fond et de murmures étouffés, qui créent un sentiment d’intimité avec les personnages.

Un pari courageux et réussi par un jeune cinéaste de talent, “In the crosswind”, “la Croisée des vents” ne ressemble à aucun film que vous avez déjà vu.

http://www.hollywoodreporter.com/review/crosswind-film-review-740126

http://variety.com/2014/film/festivals/film-review-in-the-crosswind-1201302931/

http://cinema-scope.com/cinema-scope-online/tiff-2014-crosswind-martti-helde-estonia-contemporary-world-cinema/

http://en.wikipedia.org/wiki/Soviet_deportations_from_Estonia

Prochain article

cinema

The Longest Ride ou les défis de l'amour