DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kanazawa: la nouvelle perle du Japon


target

Kanazawa: la nouvelle perle du Japon

Dans ce nouvel épisode de Target, Serge Rombi nous emmène à Kanazawa au bord de la mer du Japon dans l’Ouest de l’archipel. Inscrite au Réseau des villes créatives de l’UNESCO dans le domaine de l’artisanat et des arts populaires celle qu’on appelle aussi “la petite Kyoto” est en train de s’affirmer comme l’une des nouvelles destinations incontournables du pays.

L’essor économique de Kanazawa remonte à l’époque des samouraïs. Son architecture exceptionnelle, épargnée par les bombardements de la seconde guerre mondiale, sa cuisine, mais aussi et surtout son fabuleux artisanat, sont encore aujourd’hui à l’origine du succès de Kanazawa.

Le jardin Kenrokuen, l’un des plus beaux du Japon, est aussi sans aucun doute la trace la plus visible laissée par le règne de près de trois siècles du clan des seigneurs Maeda. En leur temps, les Maeda firent venir de tout le Japon les maîtres les plus respectés pour assoir la réputation naissante de Kanazawa dans le domaine des arts. Aujourd’hui encore, Kanazawa est célèbre pour ses soies, ses céramiques, et ses laques.

Elle est aussi devenue LA référence japonaise de la production de feuilles d’or.
« Cette technique existe depuis 430 ans ici à Kanazawa. Et c’est celle que nous utilisons encore aujourd’hui… Avec cette technique, la fabrication d’une feuille d’or prend environ deux semaines », explique Ken-Ichi Matsumura artisan de Kanazawa.
La feuille d’or est insérée entre deux feuilles d’un papier spécial. Elle est ensuite martelée jusqu’à ce que l’artisan obtienne une épaisseur de 0,2 microns. 100 feuilles d’or de Kanazawa pèsent moins de deux grammes.
Les feuilles d’or servent essentiellement à orner les temples ou sanctuaires, mais aussi à la décoration de nombreux produits artisanaux. Ici, les touristes peuvent même s’essayer au collage de ces feuilles, par exemple sur de la vaisselle.

Dans le quartier historique des Geishas, les touristes peut aussi louer l’une de ces maisons. La Machiya est une habitation typiquement japonaise, avec ses tatamis, ses portes coulissantes en papier, et son espace pour la traditionnelle cérémonie du thé. Une expérience unique. « Dans cette maison, il y a un jardin japonais. Et puis, nous sommes dans le quartier des Geishas, on les entend jouer du Shamisen (luth à trois cordes) et du tambour. C’est très amusant, très reposant » explique le propriétaire Harumasa Masaki.

Avec son dôme de verre et son Torii, son portail traditionnel en bois, la gare de Kanazawa est classée parmi les plus belles gares du monde. Le tout nouveau Shinkansen, le train à grande vitesse japonais relie désormais Tokyo à Kanazawa à 260 km/h, en moins de 2 heures et demie, contre près de quatre heures auparavant.

Prouesse technologique : la ligne est composée de 40% de tunnels. Et, comme toujours avec les Shinkansen, l’accent a été mis sur le confort et bien sûr la sécurité. “Le système détecte les ondes P, les toutes premières ondes d’un tremblement de terre. Tous les Shinkasen qui circulent dans la région sont immédiatement stoppés. En toute sécurité », insiste Naoki Kobayashi, l’un des responsables de la compagnie JR EAST.

Le nouveau Shinkansen a dores et déjà boosté l’activité économique de cette région. D’ailleurs, le 14 mars dernier, les billets pour la toute première liaison entre Tokyo et Kanazawa ont été vendus en à peine 25 secondes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

target

Japon : la Hi-Tech qui sauve des vies