DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un an de prison pour fraude fiscale pour l'héritière de la maison Nina Ricci

Vous lisez:

Un an de prison pour fraude fiscale pour l'héritière de la maison Nina Ricci

Taille du texte Aa Aa

Arlette Ricci, âgée de 73 ans, héritière de la maison de couture Nina Ricci, a été condamnée à trois ans de prison, dont deux avec sursis, et un million d’euros d’amende pour fraude fiscale par le tribunal de Paris. Arlette Ricci, qui n‘était pas présente au verdict lundi, avait été repérée sur les célèbres listes “Falciani” recensant des comptes non déclarés de clients de la filiale suisse de la banque HSBC, dérobées par un employé de l‘établissement et transmises aux autorités françaises. Le jugement a été qualifié “d’avertissement” par la défense.

“Il s’agissait, a expliqué un de ses avocats Jean-Marc Fedida, de mener un procès le plus exemplaire possible avec une tête de gondole la plus voyante et la plus brillante possible : une espèce d’avertissement à l‘égard de tous ceux qui – pensent-ils (le gouvernement .NDLR) – ont des comptes à l‘étranger frauduleux, de venir la nuque en avant se rendre auprès de leur percepteur”.

La défense va probablement faire appel de la décision de justice.
Selon le tribunal, Arlette Ricci a volontairement caché au fisc français pendant plus de 20 ans, près de 19 millions d’euros – une somme qu’elle conteste – sur des comptes suisses dont elle avait hérité à la mort de son père. Le fisc français lui réclame par ailleurs plus de 10 millions d’euros au titre de l’impôt sur le revenu.