DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles accuse Google de pratiques anti-concurrentielles

Google accusé d'enfreindre les règles concurrentielles au sein de l'Union Européenne.Dans le viseur de Bruxelles, il y a non seulement le moteur de recherche, mais aussi le système d'exploitation

Vous lisez:

Bruxelles accuse Google de pratiques anti-concurrentielles

Taille du texte Aa Aa

Y a-t-il abus de position dominante de la part de Google ? Oui, estime Bruxelles. La commission européenne a ainsi dressé une liste de griefs à l’encontre du géant américain.
Google favoriserait ainsi son propre service de comparaison des prix dans les recherches sur internet. Une pratique qui nuit aux concurrents.

Cela fait des années que Bruxelles demandent à l’entreprise américaine de se conformer aux règles européennes. La conciliation n’ayant pas abouti, la commission a donc choisi de passer à l’offensive.

Dans le viseur de Bruxelles, il y a aussi le système Androïd, développé par Google. “Sur la base des premières investigations, a expliqué Margrethe Vestager, la commissaire européenne chargée de la concurrence, nous avons décidé d’ouvrir une enquête plus approfondie concernant Androïd, le système d’exploitation pour les téléphones portables. L’objectif est de s’assurer que les consommateurs et les autres entreprises profitent effectivement d’un marché concurrentiel en Europe”.

Dans une première réaction, le groupe américain a dit avoir “hâte de discuter avec la commission européenne” au sujet de ces accusations.

Google a théoriquement 10 semaines pour répondre aux griefs de Bruxelles.

Si aucune solution à l’amiable n’est trouvée, Google pourrait devoir payer une amende de plus de 5 milliards et demi d’euros.