DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nokia rachète Alcatel Lucent pour jouer avec les grands du secteur

Vous lisez:

Nokia rachète Alcatel Lucent pour jouer avec les grands du secteur

Taille du texte Aa Aa

Ayant peu de chances de survivre seul face au géant chinois Huawei et au suédois Ericsson, l‘équipementier en télécommunications franco-américain Alcatel s’est résolu à être absorbé par le finlandais Nokia.
Et en fait de fusion ou de rapprochement – des termes utilisés utilisés en public par les dirigeants des deux groupes – il s’agit bien d’un rachat en bonne et due forme qui conclut près de deux ans de négociations.

“C’est un deal de croissance, a expliqué le patron d’Alcatel Lucent Michel Combes; de positionnement de l’entreprise sur un marché qui explose, qui est tiré par le trafic de la data et donc qui doit donner des perspectives énormes. Et d’ailleurs dans les synergies, il y a des synergies de coûts mais il y a également des synergies de revenus”.

“Nous aurons une forte présence dans tous les coins du monde, a souligné Rajeev Suri le patron de Nokia. Ensemble nous tablons sur une envergure pour être leader dans chaque secteur pour lesquels nous avons décidé d’allier nos forces”.

C’est d’une courte tête que le suédois Ericsson garde la première place mondiale en part du marché des équipements télécoms devant Nokia Corporation le nom de la nouvelle entité qui dépasse le chinois Huawei désormais.
Avant d’officialiser son intérêt, le groupe finlandais qui a récupéré 5,4 milliards d’euros en vendant son activité de téléphonie mobile à Microsoft en septembre 2013, attendait de voir les premiers résultats du plan stratégique lancé par Michel Combes en juin 2013, peu de temps après son arrivée.