DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Polémique au festival du film d'Istanbul qui annule ses remises de prix


Turquie

Polémique au festival du film d'Istanbul qui annule ses remises de prix

La 34ème édition du festival du cinéma d’Istanbul est sérieusement perturbée par la question kurde.

Au moins 20 réalisateurs ont retiré leur film de la sélection et la traditionnelle remise de prix a été supprimée, après l’annulation, à la demande du ministère turc de la Culture, d’un documentaire consacré aux militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

“Nous réclamons la liberté de montrer les films que nous avons sélectionnés dans notre programme sans avoir besoin de quelconque document, et dans un contexte festivalier, d’activités culturelles, comme cela se passe partout ailleurs dans le monde. Si le film n’a pas ce document, qu’est-ce que cela signifie, qu’il est censuré”, interroge Azize Tan, la directrice du festival du film d’Istanbul.

Le ministère de la Culture a estimé ce lundi que les accusations d’atteinte à la liberté d’expression étaient sans fondements, qualifiant les membres du festival d’“irresponsables”.
Les cinéastes présents, eux, ont dénoncé un agenda politique.

“Les cinémas doivent être ouverts au public, vous achetez un ticket, vous allez voir le film et après vous dites ce que vous en pensez, sans avoir à ressentir de la crainte. Cela n’aide pas le processus de paix”, avance le réalisateur Erol Mintas.

Réalisé par Cayan Demirel et Ertugrul Mavioglu, le documentaire “Bakur” retrace la vie quotidienne des combattants du PKK, avec qui Ankara amorcé un processus de paix en 2012.
La veille de l’annulation de la projection du film, des combats meurtriers se sont déroulés dans le sud-est du pays.

“Le plus important festival de cinéma de Turquie n’aura ni récompense, ni cérémonie de clôture pour cette édition, et les relations entre Turques et Kurdes devraient se détériorer encore, c’est donc un triste bilan” commente l’envoyé spécial d’Euronews à Istanbul, Wolfgang Spindler.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Naufrage en Méditerranée : 400 migrants disparus