DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grande-Bretagne lance un classement des ventes de vinyles

Vous lisez:

La Grande-Bretagne lance un classement des ventes de vinyles

Taille du texte Aa Aa

Face à la flambée des ventes de disques 33 tours, l’organisme en charge des classements officiels de ventes de disques au Royaume-Uni, l’Official Charts Company (OCC), vient d’annoncer le lancement de deux classements hebdomadaires des ventes de vinyles. Noel Gallagher arrive au sommet des ventes du premier trimestre 2015 avec ses High Flying Birds.

L’enregistrement analogique sur disque remonte au 19e siècle et a été remplacé depuis bien longtemps par la technologie numérique. Mais les 33 tours ont survécu grâce à des groupes Indie Rock désireux de faire perdurer les enregistrements à l’ancienne et une nouvelle génération de fans avide de renouveau.

Les collectionneurs sont prêts à dépenser des sommes d’argent faramineuses pour dégoter les vinyles les plus rares, comme à la foire du disque annuelle de Londres, l’un des rendez-vous du genre les plus importants du Royaume-Uni.

“Je dirais que le vinyle est aujourd’hui aussi populaire auprès de la jeune génération qu’il l’est auprès de celle des vieux rockeurs. Les CD sont dépassés même si les enregistrements continuent et à la place les vinyles gagnent du terrain”, dit un collectionneur.

Ils accrochent un peu parfois et on ne peut pas les écouter en voiture, pourtant, rien ne semble pouvoir remplacer le plaisir tout spécial que procure l‘écoute d’un vinyle.

“Le MP3 c’est pas pareil. J’aime avoir quelque chose entre les mains, pouvoir toucher, c’est un peu cliché, mais c’est physique, ça permet de se détendre, passer un vinyle, c’est toujours un moment très spécial”, explique un jeune collectionneur.

En 2014, près d’un million et demi de “galettes” se sont écoulées en Angleterre, contre moins de 800 000 l’année précédente, un record depuis 1996. À l‘époque, le vinyle le plus vendu était The Score des Fugees. La tendance devrait se confirmer cette année, avec des ventes en hausse de 70 % depuis janvier.

Plus de le mag