DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Finlande : le nouvel exécutif devra faire repartir la machine économique


économie

Finlande : le nouvel exécutif devra faire repartir la machine économique

En Finlande, le nouveau premier ministre Juha Sipilä du parti du centre, va former un gouvernement de coalition. L’ambition de cet entrepreneur, encore jeune en politique, est triple et surtout économique : créer des emplois, réduire le déficit et retrouver une croissance disparue depuis trois ans.
La Finlande, ancien bon élève de la zone euro, ne l’est plus aujourd’hui et le niveau de son activité économique stagne.

“Il n’y a pas de choses si mauvaises que ça affirme une jeune électrice d’Helsinki, on doit juste prendre de meilleures décisions”.

“Y’a pas de gros soucis affirme une autre, mais avoir une trop forte dette publique est un problème qui doit être règlé”.

En Finlande, le PIB devrait repartir doucement après une contraction en 2014. Le chômage devrait encore augmenter cette année et atteindre un plus haut depuis l’année 2003. La dette cumulée est attendue cette année autour des 60% du PIB.

La filière électronique finlandaise a perdu de sa superbe des années 90 à l’image de l’ancien numéro un mondial des téléphones portables Nokia qui s’est retiré du secteur. Le marché intérieur finlandais stagne : il s’accompagne d’un des vieillissements de la population les plus rapides du monde. Enfin, deux grands partenaires commerciaux : la zone euro et la Russie ne se portent pas mieux.
Sortir de cette ornière, le parti du centre vainqueur des élections s’y est engagé en promettant notamment la création de 200.000 emplois.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Chine : même au ralenti, le marché automobile reste le N°1 mondial