DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux passeurs arrêtés à Catane après le pire naufrage en Méditerranée

Le dernier bilan officiel connu parle de 28 survivants et de 24 morts. Les autres personnes sont considérées comme disparues mais présumées mortes

Vous lisez:

Deux passeurs arrêtés à Catane après le pire naufrage en Méditerranée

Taille du texte Aa Aa

Le dernier bilan officiel connu parle de 28 survivants et de 24 morts. Les autres personnes sont considérées comme disparues mais présumées mortes. Une véritable tragédie.

D’après des témoignages recueillis par la justice italienne, “l’embarcation comptait plus de 850 personnes à bord dont des enfants”. Le HCR et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) évoquent plus de 800 victimes dont des Syriens, des Érythréens et des Somaliens.

Selon l’enquête ouverte par le parquet de Catane, “le capitaine et un membre d‘équipage du chalutier, un Tunisien et un Syrien sont accusés d’homicide, de naufrage et d’assistance à l’immigration clandestine”. Le naufrage a été provoqué par des fausses manœuvres du capitaine et la surcharge de l’embarcation, affirme un substitut du procureur de Catane.

Signe de l’aggravation de la situation, l’OIM estime que le nombre de migrants morts en Méditerranée est 30 fois plus élevé depuis le début de l’année qu‘à la même période en 2014.

Montrée du doigt, l’Europe tiendra jeudi un sommet extraordinaire pour répondre en urgence à ces drames. Hier, les Vingt-Huit ont adopté un plan d’action en dix points qui prévoit notamment le doublement des moyens pour la mission de surveillance maritime Triton. Cette dernière pourra patrouiller dans une zone plus large et devra participer aux secours.