DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : l'ex-président islamiste Morsi échappe à la peine capitale

Mohamed Morsi condamné à 20 ans de prison pour des violences commises en 2012. Mais l'ancien président échappe à la peine de mort, pourtant fréquemment prononcée ces derniers mois contre des islamiste

Vous lisez:

Egypte : l'ex-président islamiste Morsi échappe à la peine capitale

Taille du texte Aa Aa

L’ancien président égyptien Mohamed Morsi a été condamné ce mardi à 20 ans de prison pour des violences commises contre des manifestants.
Ce verdict constitue une surprise car beaucoup d’observateurs s’attendaient à ce que l’ancien dirigeant islamiste, destitué en 2013, soit condamné à mort.
En fait, les juges ont acquitté Mohamed Morsi et les autres accusés des chefs de meurtre et incitation au meurtre, passibles de la peine capitale.

“Je suis plutôt satisfait par cette décision, a réagi Mohammed Abdel Wahab, un des avocats des victimes. Mais je sais que certains autres représentants de familles des victimes regrettent que les prévenus aient été innocentés des accusations de meurtre et incitation au meurtre du journaliste Abou Deif et d’autres manifestants.”

Les faits pour lesquels Mohamed Morsi était jugé, remontent à décembre 2012. Morsi, alors à la tête de l’Etat, avait fait arrêter des manifestants rassemblés dans le centre du Caire.

C’est à la suite d’autres manifestations dans les premiers mois de 2013 que le dirigeant islamiste allait être renversé le 3 juillet 2013 par un coup d‘État fomenté par l’armée.

“Le verdict rendu aujourd’hui épargne à l’ancien président la peine capitale, ce qui n’a pas été le cas précédemment pour d’autres responsables des Frères musulmans, rappelle Mohammed Shaikhibrahim, correspondant d’euronews au Caire. Cela dit, précise-t-il, l’ex-président encourt la peine de mort dans plusieurs autres procès qui pourraient se tenir dans les prochains mois.”