DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violences xénophobes en Afrique du sud : l'armée mobilisée

Comment enrayer les violences xénophobes en Afrique du Sud ? Les autorités ont décidé d’utiliser la méthode forte, estimant que le recours à la

Vous lisez:

Violences xénophobes en Afrique du sud : l'armée mobilisée

Taille du texte Aa Aa

Comment enrayer les violences xénophobes en Afrique du Sud ? Les autorités ont décidé d’utiliser la méthode forte, estimant que le recours à la police n‘était pas suffisant. C’est donc l’armée qui va être déployée dans les zones sensibles, où ont été perpétrées les violences de ces derniers jours, à commencer par le township d’Alexandra à Johannesburg.
Ce quartier a été le théâtre lundi soir d’une agression visant un couple de Zimbabwéens.

“C’est à la police à préciser quels sont les besoins, a indiqué la ministre sud-africaine de la Défense, Nosiviwe Mapisa-Nqakula. Ensuite, c’est le chef d‘état-major qui prendra la décision, en en référant au parlement. Mais il nous faut aller vite. Le déploiement des troupes est en cours. Il y a urgence à agir”.
La ministre de la Défense a ajouté que l’armée pouvait avoir un rôle dissuasif.

Ce mardi, 4 hommes ont été présentés à la justice. Ils sont accusés d’avoir tué un Mozambicain le week-end dernier.

Officiellement les violences xénophobes ont fait 7 morts. Des centaines d‘étrangers ont décidé de quitter le pays en raison de ce climat de tensions. Il s’agit essentiellement de Mozambicains et de Zimbabwéens.

Les autorités sud-africaines cherchent à stopper ces violences qui ternissent l’image du pays. Ces manifestants le savent. Ils se sont rassemblés ce mardi à Johannesburg brandissant des pancartes contre les actes xénophobes.