DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : une quarantaine de morts, surtout civils, dans des raids aériens

Nouvelle journée de raids aériens de la coalition arabe au Yémen. Bilan : au moins une quarantaine de morts, dont de nombreux civils. L'insécurité ambiante perturbe fortement l'évacuation des é

Vous lisez:

Yémen : une quarantaine de morts, surtout civils, dans des raids aériens

Taille du texte Aa Aa

Cela fait 27 jours que la coalition arabe conduite par l’Arabie Saoudite a entamé des frappes aériennes au Yémen. L’objectif de cette intervention est de stopper l’avancée de la milice chiite houthie qui contrôle déjà de vastes pans du territoire.

Ce mardi, les raids ont fait au total au moins une quarantaine de morts, essentiellement des civils, ainsi que des dizaines de blessés, selon des sources locales.
L’une des frappes a visé un pont dans une province du centre du pays, au moment où des véhicules rebelles passaient dessus.
Une autre frappe a touché un bâtiment des services de sécurité près de la frontière saoudienne.
La ville de Taiz n’est pas non plus épargnée par les violences qui opposent les rebelles chiites et les forces restées fidèles au président Abd Rabbo Mansour Hadi.
Les nombreuses tribus du pays sont aussi engagées dans un camp ou dans l’autre.

En raison de l’insécurité, l’Organisation internationale des migrations (OIM) a annoncé mardi qu’elle suspendait temporairement l‘évacuation des étrangers. Ils seraient encore plusieurs milliers à vouloir fuir le pays.
> Voir le communiqué de l’OIM (version anglaise uniquement)

Dans ce contexte de chaos, les Etats-Unis ont rapproché leur porte-avions Roosevelt des côtes du Yémen. Pas question d’intervenir, affirme-t-on à Washington, mais cela vise à s’assurer que “les voies maritimes restent ouvertes et sûres”.
Les Etats-Unis disent également surveiller un convoi de navires iraniens qui pourraient se diriger vers le Yémen.