DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le sommet UE sur la migration n'a pas été à la hauteur des attentes


state of the union

Le sommet UE sur la migration n'a pas été à la hauteur des attentes

Le sommet européen extraordinaire sur la migration en Méditerranée avait une grande ambition: trouver une réponse commune pour empêcher d’autres migrants de mourir en mer. Au final, les 28 se sont engagés à renforcer les moyens matériels et financiers de la mission Triton. Désormais, l’opération de l’agence Frontex aura une capacité d’action équivalente à celle de la mission italienne Mare Nostrum, abandonnée en actobre 2014. Mais ce sommet a fait de nombreux déçus, notamment parmi les organisations humanitaires. Elles espéraient que l’Europe s’engage à accueillir plus de réfugiés et à ouvrir la porte à une immigration légale. En l’absence de consensus, cette question a été écartée des débats.

Cette semaine, Europe Weekly revient aussi sur la procédure lancée par la Commission européenne contre le géant russe de l‘énergie, Gazprom. L’Europe accuse l’entreprise de pratiquer des prix excessifs dans les pays d’Europe centrale et de l’Est. Gazprom s’expose à une amende plus de 9 milliards d’euros.

Enfin, les organismes génétiquement modifiés (OGM) reviennent au menu! La Commission a décidé de faciliter l’importation de ces cultures en Europe, tout en permettant à chaque Etat membre de les bannir de son territoire. En refusant de prendre position, la Commission s’est attiré les foudres des producteurs d’OGM et des organisations environnementales.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

state of the union

Google formellement accusé d'abus de position dominante en Europe