DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : le centenaire de la bataille de Gallipoli

C’est un autre centenaire que celui qui se déroule à l’ouest de la Turquie ce 24 avril. Alors qu’on commémore à Erevan le génocide des Arméniens, la

Vous lisez:

Turquie : le centenaire de la bataille de Gallipoli

Taille du texte Aa Aa

C’est un autre centenaire que celui qui se déroule à l’ouest de la Turquie ce 24 avril.
Alors qu’on commémore à Erevan le génocide des Arméniens, la Turquie a choisi quant à elle d’honorer la mémoire des soldats morts durant la bataille de Gallipoli.
Cet épisode très meurtrier de la Grande Guerre opposa entre le 25 avril 2015 et le 9 janvier 2016 l’Empire ottoman aux forces franco-britanniques.

“Ces hommes étaient venus de toutes les parties du monde britannique : de l’Afrique, de l’Australie, du Canada, de l’Inde, de la mère patrie, de la Nouvelle-Zélande et d‘îles éloignées. Ils avaient dit au-revoir à leurs foyers, étaient prêts à sacrifier leur vie pour la cause que nous défendions”, a déclaré le prince Charles, héritier de la couronne britannique.

Parmi les dirigeants présents figuraient également les Premiers ministres d’Australie et de Nouvelle-Zélande, dont les troupes firent leur baptême du feu sous le drapeau de leur pays.

Ils rallièrent, au matin du 25 avril 2015, les franco-britanniques en échec après avoir tenté de s’emparer d’Istanbul.

Samedi, la cérémonie du “service de l’aube” rendra hommage à ces contingents australiens et néo-zélandais, sur la plage même où ils débarquèrent.

“Je souhaite que Canakkale soit un exemple pour toutes les nations pour transformer les douleurs communes en instrument de paix et d’amour, sans engendrer de nouvelles animosités, a déclaré le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.
Nous sommes prêts à coopérer pour faire que ce siècle soit un siècle de paix.”

La bataille de Gallipoli fut une guerre de tranchée s‘étalant sur près de 9 mois, et faisant environ 400 000 morts dans les deux camps.

¬AFP¬