DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une centaine de morts en 24h au Yémen


Yémen

Une centaine de morts en 24h au Yémen

Les combats continuent au Yémen entre les partisans du président Hadi, élu en 2012, et la rébellion houthiste.

Près d’une centaine de personnes ont été tuées ces dernières 24 heures, dans ces affrontements et dans des frappes aériennes.

Une coalition arabe menée par l’Arabie Saoudite pilonne toujours les positions des rebelles chiites. Riyad avait pourtant annoncé mardi l’arrêt des bombardements.

L’ancien président yéménite, Ali Abdallah Saleh, a appelé ses alliés Houthis à se retirer des provinces conquises ces derniers mois pour appliquer la résolution des Nations Unies. Ceux-ci exigent au préalable l’arrêt des frappes.

Les rebelles houthistes, d’obédiance chiite, ont conquis la capitale Sanaa, en début d’année, obligeant le président Abd Rabbo Mansour Hadi (successeur de Saleh) à s’exiler à Aden.

Lorsque les Houtistes ont rejoint la ville portuaire fin mars, l’Arabie Saoudite, à majorité sunnite, a décidé d’intervenir militairement.

Depuis, ces raids ont fait plus d’un millier de morts, pour la moitié des civils.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Indonésie : exécution imminente de 9 condamnés à mort, sursis pour Atlaoui