DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Love is a drug", le virage pop de Markus Feehily


le mag

"Love is a drug", le virage pop de Markus Feehily

En partenariat avec

Près de trois ans après que le groupe irlandais Westlife s’est séparé, voici que l’un de ses anciens membres Mark Feehily, qui s’appelle désormais Markus Feehily, revient avec un album solo intitulé “Love is a drug”.

Cette nouvelle chanson est inspirée d’une période tourmentée de sa vie. C’est le titre majeur de son album solo.

“Je pense que si vous tombez amoureux de quelqu’un, ça peut vous rendre un peu fou parfois et beaucoup de gens l’ont dit, ils peuvent en témoigner, explique Markus Feehily. En fait, c’est quand vous revenez sans cesse à quelqu’un dont vous savez qu’il n’est pas bon pour vous. Vous savez que la relation est toute pourrie mais vous continuez de revenir vers cette personne pour je ne sais quelle raison absurde. Et je pense que cette raison, c’est juste l’amour et l’amour rend les gens un peu fous.”

Markus Feehily offre aussi un son plus sombre, plus électronique au terme d’une approche plus cathartique de l‘écriture des chansons, qui n’a plus rien à voir avec Westlife.

“Quand j‘écrivais des mélodies, je chantais de la façon que je trouvais la plus naturelle et c‘était très expressif, raconte le chanteur. Il y a beaucoup de choeurs gospel soutenant les voix et c’est parce que j’aime mettre ensemble plusieurs voix. C’est vraiment moi. C’est vraiment plus sombre. J’adore les sons forts, épiques.”

“Love is a drug” est sorti au Royaume-Uni. La sortie de l’album, elle, est prévue cet automne.

Prochain article

le mag

Musique contemporaine : 6ème Festival Qara Qarayev à Bakou