DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Course contre la montre à l'hôpital de Katmandou

Attendre un lit, dormir par terre, dans les couloirs, les salles d’attentes… C’est le lot des victimes blessées dans le tremblement de terre.

Vous lisez:

Course contre la montre à l'hôpital de Katmandou

Taille du texte Aa Aa

Attendre un lit, dormir par terre, dans les couloirs, les salles d’attentes… C’est le lot des victimes blessées dans le tremblement de terre. A l’hôpital Bir de Katmandou, c’est une course contre la montre pour prodiguer des soins à des blessés qui souffrent de fractures, parfois ouvertes, depuis quatre jours :

Point of view

on pourrait manquer de lits post-opératoires

“Ce n’est pas encore la panique, explique le chirurgien Shredhar Aryal, mais si le nombre de patients augmente, cela pourrait devenir un problème car on pourrait manquer de lits post-opératoires.”

Il y a plus de 7000 blessés, selon les autorités. Les premières équipes internationales, comme l’ONG franco-israélienne “Sauveteurs sans Frontières” arrivées sur les lieux ont constaté le manque d’eau potable, de nourriture et d‘électricité.