DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Baltimore : première nuit sous couvre-feu


Etats-Unis

Baltimore : première nuit sous couvre-feu

Au lendemain des émeutes, Baltimore passe ce mardi sa première nuit sous couvre-feu. Cette ville de la côte est porte les séquelles des violences urbaines qui ont suivi les funérailles d’un jeune noir mort dans des circonstances douteuses après son arrestation. Une dizaine de bâtiments et une centaine de véhicules ont été incendiées. Plus de 5 000 gardes nationaux sont mobilisés pour ramener l’ordre.

“J’espère que ce n’est pas le point de fracture de notre pays, que la nuit dernière n’est qu’une aberration qui ne se reproduira plus. Le gouverneur a décrété l‘état d’urgence, espérons que cela permettra de calmer les choses. C’est un héritage des plus honteux”, se désole Brian E. Frosh, ministre de la Justice de l‘État du Maryland

Dans les rues de Baltimore, plus de gangs organisés, mais des citoyens à pied d‘œuvre pour tout reconstruire, malgré l’amertume.
“Dans les médias, on nous dépeint comme des animaux. Ils choisissent les plus ignorants, les moins intelligibles, pour les interviewer. En réalité, on est tous fatigués”, insiste cette habitante.

Le président américain, Barack Obama, a condamné hier ces violences. Il a néanmoins reconnu que les États-Unis étaient confrontés à une crise latente avec la police, notamment dans ses relations avec les Noirs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Indonésie défie la communauté internationale en exécutant 8 détenus, dont 7 étrangers