DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Indonésie défie la communauté internationale en exécutant 8 détenus, dont 7 étrangers


Indonésie

L'Indonésie défie la communauté internationale en exécutant 8 détenus, dont 7 étrangers

Quatre Nigérians, un Brésilien, un Indonésien et deux Australiens ont été fusillés ce mercredi pour trafic de drogue, sur l‘île de Nusakambangan. Les Australiens étaient dans le couloir de la mort depuis 2006. Ils avaient été condamnés pour avoir dirigé un réseau de trafiquants d’héroïne entre l‘île touristique de Bali et l’Australie. Canberra va rappeler son ambassadeur en Indonésie.

“Ces exécutions sont à la fois cruelles et inutiles. Cruelles parce qu’Andrew Chan et Myuran Sukumaran ont passé près de dix ans en prison avant d‘être exécutés. Inutiles, parce que ces deux jeunes Australiens s‘étaient repentis alors qu’ils été encore incarcérés”, s’est aussitôt indigné le Premier ministre australien Tony Abott.

Une Philippine aurait également dû être exécutée, mais Mary Jane Veloso a bénéficié d’un sursis de dernière minute. L’annonce a été saluée par les milliers de personnes réunis hier à Manille.

De son côté Paris attend le résultat d’un dernier recours administratif déposé pour le Français Serge Atlaoui, également condamné à mort.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'armée nigériane libère 300 femmes, mais pas les lycéennes de Chibok