DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vietnam : un anniversaire de la fin de la guerre très nationaliste


Vietnam

Vietnam : un anniversaire de la fin de la guerre très nationaliste

Grand défilé patriotique et discours anti-américains pour célébrer les quarante ans de la fin de la guerre du Vietnam. Le centre de Ho Chi Minh s’est paré ce jeudi matin du drapeau à la faucille et au marteau afin d’accueillir blindés, hommes armés et les principaux dirigeants du pays.

C’est le “patriotisme ardent” qui a permis la victoire finale, a lancé le Premier ministre Nguyen Tan Dung, dénonçant aussi les innombrables crimes barbares commis par les Américains..

L’entrée dans Saïgon en 75 des troupes nord-vietnamiennes avait signé, dix ans après le début de l’engagement américain auprès du sud-Vietnam, la fin de la guerre et la première grande défaite américaine du XXe siècle.

58.000 militaires américains tués, des centaines de milliers d’autres blessés ou malades, un pouvoir communiste toujours en place, de quoi définitivement tourner l’opinion américaine contre cette guerre.

Mais côté vietnamien, ce sont des millions de personnes qui sont mortes, sans compter tous les civils qui ont été affectés par l’agent orange, un herbicide toxique pulvérisé par les Américains.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'ONU lance un appel aux dons pour le Népal