DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Autour du monde : les autres infos de la semaine


monde

Autour du monde : les autres infos de la semaine

Allemagne : interdiction de la chasse aux chats

Les chasseurs de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ne décolèrent pas : la chasse aux chats y est désormais interdite. Elle était autorisée sous conditions depuis les années 30. Le félin devenait ainsi une cible légale s’il se trouvait à plus de 200 mètres de la dernière habitation. Lors de la dernière saison de chasse, près de 8.000 chats avaient ainsi été abattus. Intolérable pour les Verts qui gouvernent le land avec les Sociaux-démocrates.

Les chasseurs exigeaient le maintien de l’ancienne législation pour des raisons écologiques. Selon eux, chaque chat est un prédateur nuisible capable de tuer jusqu‘à 1.000 oiseaux sauvages par an. L’opposition chrétienne-démocrate les soutenait dans leur combat. La chasse aux chats n’est pas autorisée en France.

Islande : interdiction de la chasse aux Basques

Les Basques ne risqueront désormais plus leur vie en foulant la terre d’Islande. Cette semaine, le pays a abrogé un décret vieux de quatre siècles qui encourageait les habitants des Fjords de l’Ouest à abattre à vue tout Basque qui se trouverait dans la région.

Ce décret remonte à l‘époque où des baleiniers basques venaient chasser la baleine en Islande, une pêche alors interdite aux marins locaux. En 1615, un baleinier basque fait naufrage sur la côte nord-ouest de l’Islande. Les Islandais attaquent et 32 pêcheurs basques sont exécutés. Le décret avait été adopté a posteriori pour justifier ce qui reste à ce jour le plus grand massacre jamais perpétré sur le sol islandais.

Turquie : pas de fan des Beatles chez les islamistes

L’affiche appelle les habitants d’Istanbul à descendre dans la rue le 1er mai. En photo : la couverture de l’album “ Twist and shout “ des Beatles. Reste que le groupe mythique n’est pas la référence de tous en Turquie. Ainsi, le quotidien islamiste Vahdet a confondu les quatre garçons dans le vent avec des activistes du parc Gezi. Il les décrit ainsi comme les lycéens en uniforme qui s‘étaient mobilisés contre le gouvernement en 2013.

Russie : danser le twerk peut coûter cher

Trois jeunes femmes ont écopé de peines de prison en Russie pour avoir dansé le “ twerk “, une danse érotique rendue célèbre par les chanteuses pop Beyonce et Miley Cyrus, devant un monument aux morts de la Seconde Guerre mondiale. Le procureur de Novorossiysk a estimé que ce geste d’irrévérence à l‘égard de la mémoire de l’histoire de la guerre était inacceptable et toute tentative de profanation des sites à la gloire de l’armée serait immédiatement stoppée.” Sur les six danseuses, deux ont écopé de dix jours de prison, une troisième de quinze jours et deux autres d’amendes.

Un eurodéputé du UKIP interdit de Wikipedia

Il s’appelle David Coburn est est désormais persona non grata sur Wikipedia. le site reproche à cet eurodéputé du UKIP d’avoir tenté d’apporter 69 modifications à sa page en seulement six jours. Il aurait ainsi essayé d’effacer un incident dans lequel il apparaissait comme sexiste voire raciste. L’intéressé a réagi à son interdiction de Wikipedia en accusant les développeurs du site “ d’appartenir à la mafia de gauche qui pense pouvoir écrire n’importe quel mensonge sur vous. “

Portugal : un futur marié pas rancunier

Il était venu dans le sud du Portugal pour enterrer sa vie de garçon. Un touriste anglais a été retrouvé vendredi midi en tenue d’Adam, attaché à un poteau avec du film plastic, une bouteille entre les fesses. La garde nationale a été appelée à la rescousse pour le libérer. La victime a plaidé une nuit arrosée et n’a pas souhaité porter plainte contre ses dix amis, qu’il est aussitôt parti retrouver pour poursuivre les festivités.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

La Commission voit rouge après les allusions à un rétablissement de la peine de mort en Hongrie