DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Justice : Dmytro Firtach libre de quitter l'Autriche


Autriche

Justice : Dmytro Firtach libre de quitter l'Autriche

Dmytro Firtach aura finalement échappé à la justice américaine. Un tribunal autrichien a rejeté, hier jeudi, la demande d’extradition formulée par les Etats-Unis à l’encontre de l’oligarque ukrainien pour des faits de corruption en Inde.

La police fédérale américaine accusait Dmytro Firtach et cinq autres personnes d’avoir versé 18,5 millions de dollars de pots-de-vin à des fonctionnaires indiens afin de se réserver des licences pour l’exploitation d’une mine de titane en 2006. L’industriel avait été arrêté en mars 2014 en Autriche à la demande du FBI. Il avait été assigné à résidence contre une caution de 125 millions d’euros, un montant record en Autriche.

“ Je suis satisfait de cette issue, a déclaré Dmytro Firtach à la fion de l’audience. J‘étais sincèrement convaincu que la justice autrichienne se montrerait juste. Mais j‘étais vraiment inquiet et j’avais peur parce que les Etats-Unis sont les Etats-Unis. C’est pourquoi, malheureusement, j’avais des sentiments partagés et je me préparais à toute décision. Quoi qu’il en soit, je savais que je n’avais rien fait de mal et il était clair pour moi que ces poursuites étaient politiques dès le départ. “

Dmytro Firtach était un proche de l’ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch. Il a bâti sa fortune sur l’importation de gaz d’Asie centrale et de Russie en Ukraine. Il détient notamment le groupe InterMedia, partenaire du service ukrainien d’Euronews.

Gergely Bártfai, notre envoyé spécial à Vienne précise : “ ce fut une longue audience dans ce tribunal de Vienne. il aura fallu 12 heures au juge pour rendre sa décision. Le milliardaire ukrainien est désormais libre de quitter l’Autriche. “

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Etats-Unis : nouvelles manifestations à Baltimore