DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Népal : urgence sanitaire dans les camps


Népal

Népal : urgence sanitaire dans les camps

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Ils ne veulent pas rentrer chez eux par peur des répliques mais sont plus que jamais exposés au risque épidémique. Six jours après le plus violent séisme qu’ait connu le Népal depuis 1934, 20.000 habitants de Katmandou survivent actuellement dans des camps à l’hygiène déplorable. “ J’ai peur que mes enfants tombent malade, parce que c’est si sale ici. Les gens font leurs besoins partout et l’eau pour se laver les mains et faire la vaisselle n’est pas propre, “ confie une survivante.

Les Nations-Unies estiment qu’au moins deux millions de personnes auront besoin de tentes, d’eau potable, de vivres et de médicaments au cours des trois mois à venir dans le pays. “ Une maladie qui nous redoutons toujours dans ce type de situation, c’est la rougeole. L’UNICEF va lancer une campagne de vaccination d’urgence. La rougeole peut tuer les enfants, tout spécialement ceux qui vivent dans ces conditions et ont une santé fragile. C’est une préoccupation, la diarrhée aussi. Il faut nous assurer que les enfants se lavent bien les mains et qu’ils ne tombent pas malades, “ explique un représentant de l’UNICEF à Katmandou.

Le bilan du tremblement de terre a dépassé les 6.200 morts ce vendredi. Dorénavant, les équipes de recherche ont pour consigne d’incinérer immédiatement les corps qu’elles continuent de sortir des décombres, tant leur état de décomposition constitue une menace pour la santé des vivants.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Justice : Dmytro Firtach libre de quitter l'Autriche