DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alice sur un plateau

Vous lisez:

Alice sur un plateau

Taille du texte Aa Aa

6 numéros et deux étoiles. Alice décroche le Graal. Atteinte de troubles mentaux, Elle touche le gros lot. Avec des millions de dollars en poche

6 numéros et deux étoiles.
Alice décroche le Graal.

Atteinte de troubles mentaux,
Elle touche le gros lot.

Avec des millions de dollars en poche,
Alice peut tout acheter, fastoche.

Ce qu’elle veut, c’est jouer les Oprah,
Qu’on braque sur elle des caméras.

Avoir son propre show à la télé,
Pour elle et son ego emmêlé.

“C’est une drôle de rencontre entre la maladie mentale et la culture de la télé-réalité”, raconte Shira Piven, la réalisatrice de “Welcome to Me”. “D’une certaine manière, l’une se reflète dans l’autre. Je pense qu’en voyant cette femme atteinte d’une maladie mentale s’acheter sa propre émission télé, on peut voir à quel point c’est effrayant de vouloir à tout prix “passer à la télé.”

La thérapie d’Alice est télévisuelle,
Comme un pansement neurosensoriel.

Les producteurs s’effondrent en coulisses,
Mais elle s’en fout, Alice.

Peu importe si l‘émission est abyssale,
Dans sa tête, c’est l’aurore boréale.

“Ce n’est pas une comédie dans le sens classique.”, note Shira Piven. “L’idée n’est pas de faire rire à tout va, ni de glisser plein de vannes. C’est vraiment une histoire, qu’on essaye de raconter aussi honnêtement que possible. La comédie vient du fait qu’elle fait des choses absurdes pour vivre sa vie.”

Le monde tourne autour d’Alice,
Qui transforme ses démons en audiovisuelles malices.

Pas besoin de divan,
Un plateau de télé, c’est plus captivant.

Nunuche sans jouer les cruches ni les greluches,
Alice nous touche sans faire l’autruche.