DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas kif dans le kif-kif

Vous lisez:

Pas kif dans le kif-kif

Taille du texte Aa Aa

Voix fluettes et rythmes cheap, De la musique d’aujourd’hui, voilà archétype. Ces quatre frères et sœurs de la coolitude se veulent les apôtres, Mais

Voix fluettes et rythmes cheap,
De la musique d’aujourd’hui, voilà archétype.

Ces quatre frères et sœurs de la coolitude se veulent les apôtres,
Mais leur son entre dans une oreille et ressort par l’autre.

Et quand Echosmith parvient à s’ancrer dans le crâne,
Prière d’ingérer un Doliprane.

“On entend notre chanson partout !”, sourit le bassiste Noah. “C’est marrant parce qu’elle passe partout dans le monde alors qu’avant ce n‘était qu’en Amérique. On est allé en Europe et on a entendu “Cool Kids” chez un glacier et aussi dans un magasin de donuts. C’est sympa de l’entendre partout dans le monde, dans des endroits improbables. C’est plutôt bon signe.”

Quand on est né avant les années 2000,
Kiffer ça, c’est difficile.

Tourner son clip dans un lycée,
Idéal pour des paroles d’ados bien policées.

Avec la sacro-sainte scène dans le gymnase,
Peu original, voir un peu naze.

Et quand il s’agit d’analyser le fond de ces commerciaux artifices,
Plongeon dans les abysses.

“Ça parle du fait qu’il faut avoir des objectifs, des rêves et qu’il faut les réaliser à plusieurs, comme une équipe”, analyse Sydney la chanteuse. “C’est pas juste moi dans mon coin qui fait tout, pas quelqu’un dans son canapé qui fait tout. Tout dans la vie est un travail d‘équipe, aucun de nous ne serait là sans les autres.”

Adepte du “yakafokon”,
J’assume et passe pour un vieux con.

Mais souhaitons bonne chance au 4 d’Echosmith,
Qui en sont à leur prémisses.

Oui, cette chanson, on l’a déjà entendue.
Cette soupe, d’autres l’ont déjà vendue.

Dommage.
Car le kif ne doit pas être le kif-kif.