DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Clandestins : l'Italie teste la répartition géographique

Douze jours en mer dont deux à la dérive, sans eau ni nourriture : 98 migrants ont été secourus in extremis dans la nuit de mardi à mercredi par la

Vous lisez:

Clandestins : l'Italie teste la répartition géographique

Taille du texte Aa Aa

Douze jours en mer dont deux à la dérive, sans eau ni nourriture : 98 migrants ont été secourus in extremis dans la nuit de mardi à mercredi par la police douanière et financière italienne au large de Malte, alors que leur bateau prenait l’eau. Parmi eux, 35 femmes, dont trois enceintes.

Au total, les garde-côtes italien disent avoir coordonné le sauvetage d’environ 650 personnes mardi. Les clandestins secourus sont ensuite acheminés vers les ports, à Naples notamment, où un navire militaire a débarqué plus de 600 migrants mercredi. L’Italie compte déjà plus de 80.000 clandestins dans ses centres d’accueil. Alors que les villes côtières saturent, les nouveaux arrivants sont orientés vers l’intérieur du pays. “ Un plan de redistribution des migrants à travers le territoire national vient d‘être lancé”, a expliqué la préfète de Naples. Mais leur accueil incombe aux autorités portuaires de Naples, à la police, à la ville de Naples, à la région de Campanie mais aussi à de très nombreux volontaires. “

La Commission européenne doit proposer le 13 mai la mise en place d’un système de répartition géographique des demandeurs d’asile dans l’Union. Le Conseil Européen se prononcera fin juin.